Tout sur le café

S’il existe une boisson qui fait l’unanimité n’importe-où dans le monde, il s’agit bien du café. Adulé et vénéré, le café a détrôné le nectar dans son statut de boisson des dieux. Elevé au rang de boisson-star dès sa découverte, le café continue d’émerveiller les sens et de susciter les passions. Afin d’en profiter au maximum, l’achat d’une machine à café est indispensable, mais pas que. Pour mieux connaître cet indémodable produit de luxe, voici en quelques mots l’essentiel de son histoire ainsi que de celle de son géniteur, le caféier.

Le caféier – Un arbuste magique

Aux origines du café se trouve le caféier, ce petit arbuste de la famille des rubiacées qui pousse idéalement sous un climat tropical à haute pluviométrie. Les caféiers poussent en général entre 900 et 2.000 mètres d’altitudes et se décline en 60 espèces dont deux seulement sont commercialisées. En effet, seules le Robusta et l’Arabica sont destinés à produire le café tel qu’on le connaît et il est édifiant de savoir que seules deux espèces sur 60 ont suffi à conférer au café ses lettres de noblesse. Arbuste très exigeant et nécessitant le plus grand soin, le caféier produit des petites fleurs blanches dont l’arôme et l’aspect rappellent étrangement le jasmin. Le caféier ne produit des cerises qu’au bout de 5 ans donc ceux qui veulent en cultiver doivent être patients. Cette cerise se divise en pulpe, en parchemin et en deux fèves de café, les précieux sésames qui ouvrent la porte aux délices et merveilles du café – cette boisson unique.

Une fois mûres, les fèves sont séchées puis torréfiées, sauf pour celles destinées à la fabrication du décaféiné. Pour ce cas particulier, les fèves encore vertes sont gonflées à la vapeur d’eau avant d’être introduites dans un bain de chlorure de méthylène qui dissout la caféine. Le café est ensuite lavé à l’eau avant d’être torréfié de façon normale. Les graines de café, une fois conditionnées selon les usages de chaque fabricant, sont ensuite vendues dans les commerces, pour le plus grand plaisir des consommateurs. Mais quand le café a-t-il été découvert ? Et où ?

Le café – Une histoire millénaire

Selon la légende, le café aurait été apporté à Mahomet par l’Archange Gabriel pour le guérir d’une terrible maladie. Il l’a ensuite révélé à son peuple qui l’a immédiatement adopté. Le fait que les premiers cafés – les débits de boissons – aient ouvert à La Mecque laisse penser que cette histoire pourrait être véridique. Quoi qu’il en soit, il est certain que le caféier est parti de l’Ethiopie, pour faire un tour du monde. Il est passé par Java, Amsterdam, Paris et les Antilles avant d’atterrir en Amérique du Sud où il est à l’heure actuelle le plus cultivé. D’ailleurs, le Brésil est le premier producteur mondial de café. Produit de luxe et à la fois de grande consommation, le café est inséparable de la vie de tous les jours. Des cafés aromatisés tentent aujourd’hui de percer sur le marché même s’ils ne séduisent encore que les férus de nouveautés. En tout cas, longue vie au café !